Comment se lever de bonne heure ?

Êtes-vous fan des grasses matinées ? D’un autre côté, souhaiteriez-vous devenir un oiseau matinal ? Pas de panique, des solutions existent.

Le but de ce tutoriel est de vous réconcilier avec votre réveil. Tout d’abord, déterminez votre phase d’expression matinale; plus le nombre est grand, plus le traitement sera intense :

J’aime pas me lever le matin mais je me soigne (Phase 1) 

Vous êtes le genre de personne qui ronchonne pour une fraction de seconde, puis se force à faire son devoir (félicitations, vous êtes courageux).

À ce stade-là, pas besoin de remède.

Oh non…encore 5 minutes de sommeil (Phase 3) 

Inutile de dire que  votre promesse est un rude mensonge; ces 5 minutes vont se transformer en 10, voire 20, voire 7 heures de sommeil. Raison de votre retard au travail (la faute à qui ?).

Je vous suggère donc de poser à proximité de votre lit :

  • Une rangée d’objets empilés les uns contre les autres (vos classeurs, votre guitare électrique, vos tasses, vos poupées Barbie, etc.).
  • Votre magnifique réveil, devant la rangée d’objets.

Ainsi, quand le bruit strident se déclenchera à 7 heures, vous aurez le réflexe de pousser votre réveil, qui lui se cognera contre un classeur, qui lui fera écrouler votre guitare à laquelle deux cordes se casseront, causant la chute de votre porcelaine (7 ans de bonheur, pensez-y !). Cela devrait suffire pour vous réveiller.

Grrr…Je vais tuer ce réveil (Phase 14)

Hmm. Mieux vaut ne pas s’approcher de vous quand un réveil sonne, car vous seriez susceptible de balancer l’outil en plein contre le mur.
Si cette description vous correspond, alors vous aurez besoin :

  • D’un stock de 110 réveils (au minimum)
  • D’un marteau
  • La procédure à suivre est la suivante :

    Le soir, avant de vous coucher, déposez vos 110 réveils un peu partout dans la maison, et réglez-les pour qu’ils sonnent à la bonne heure.
    Foncez dormir.
    LORSQUE LE VACARME INSUPORTABLE FERA SAUTER LES CAVITÉS DE VOS TYMPANS, levez-vous d’un bond et avec votre marteau,massacrez les réveils  comme si vous jouiez au jeu de taupe.

 Sur ce, bonne nuit. 

Comment dévorer un livre de 500 pages en 1 jour ?

Tiens, tiens…N’auriez-vous pas un contrôle sur un livre dans les jours à venir ? Ou peut-être voulez-vous impressionner vos amis ?

Lire est un loisir passionnant, enrichissant, flamboyant…mais tellement stressant lorsqu’on y accorde un délai précis.

Si vous voulez tenter le pari, il n’y a pas 36 solutions : tout ce que vous devrez faire, c’est lire sans vous arrêter.

Suivez donc ce planning efficace :

MATIN Réveillez-vous et lisez. Ou devrais-je dire : levez-vous tout en lisant instantanément. Descendez les escaliers en lisant. Mangez en lisant. Renversez votre bol de lait aux céréales en lisant.

APRÈS-MIDI  Le téléphone sonne. Ne répondez pas. Votre ordinateur vous fixe avec pitié. Ne l’allumez pas. Lisez.

SOIR   100 misérables pages ont été lues. Quelle tristesse ! Vous pensiez être plus rapide que ça… Comment faire pour lire les 400 pages restantes avant minuit ?!?! Ne vous affolez pas, il reste toujours une solution !

19 : 30  Filez au marché, achetez des légumes parce que cette longue journée vous vaut bien des vitamines.

20 : 00  Invitez vos amis à dîner chez vous. Dites-leur : « Ce soir, je prépare un plat spécial».

20 : 05  Faites sauter les carottes et courgettes. Puis, découpez les 400 pages restantes de votre fameux bouquin en lignes fines. Faites-en bouillir la moitié dans l’eau pendant 7 minutes. Mixez l’autre moitié dans le mixer, jusqu’à ce qu’un mélange jaune et onctueux apparaisse. Versez le tout par-dessus les lignes fines sur une assiette, avec de la sauce tomate ou carbonara (chacun son goût).

Vous avez cuisiné des spaghettis livresques. 

Vous pouvez à présent les dévorer.

Le dernier festin

Une petite fille vêtue de rouge se promène toute seule sous les chênes. Pourquoi donc, vous questionnez-vous ? Elle doit s’occuper de Mémé, une vieille femme souffreteuse. Du vin rouge, un feuilleté, et en route ! Le temps presse…or, le ciel est tellement limpide, les fleurs si colorées, et les bestioles si coquettes.

Brusquement, un loup surgit de derrière et terrorise le monde forestier…excepté son ultime gibier. Cette dernière lui sourit joyeusement, incrédule de son horrible venin.

-Bonjour, petite. Dis-donc, tu te promènes de très bonne heure…où te diriges-tu donc ?

-Tout droit, chez Pierrette Dumoulin; une petite ferme entourée de noisetiers. En cinq minutes vous y êtes.

-Mm mm… souffle le loup, les lèvres humectées.

-Les noisettes vous réjouissent, hein ? Je vous comprends; elles sont très délicieuses.

-Très…délicieuses…débite son interlocuteur, fou de joie.

Sur ce, il trottine le cœur léger, contemple le ciel et roucoule comme les hirondelles. Le bonheur…oui, le bonheur, c’est le festin. En même temps, il se sent seul. Perturbé. Déprimé. Elle semble gentille, cette fillette…oh, et puis quoi encore ? Il existe pour bouffer…c’est son unique don.

Une fois chez Pierrette, il l’ingère promptement. Observe son reflet. Se repentit. Pleure. Oh non. Non, non, non, non. Pierrette Dumoulin possède des loisirs, des vœux, un époux, et un petit bout de temps. Lui est vide de sens. Il ne lui reste plus qu’une seule solution.

Vêtu d’une robe bleue, il renifle l’odeur d’une silhouette.

-Quoi ? Mémé…c’est l’effet de ton remède ? Tes oreilles sont énormes !

-Et mes dents, qu’en penses-tu ?

-Oui, tes dents, c’est vr…

Il déglutit et crie ensuite:

-Inutile de vous inquiéter ! Vous sortirez bientôt de mon ventre !

Il hulule pour réveiller le monde. Un geste délibéré ? Son heure est venue, il en est conscient. Un poids lourd s’incruste en lui spirituellement…puis physiquement. Il meurt, fier de lui.


Un suicide rusé, diriez-vous ?

 


L’auriez-vous peut-être remarqué, ce texte ne contient pas de lettre « a » ^^.

 

Fenêtre ouverte

Vous imaginez-vous partir en voyage en un coup de tête ?

Que se passe-t-il en cet instant même ? Plus de choses qu’on ne peut compter. Les jours défilent comme une fusée. Ce n’est pas censé être métaphorique. D’ailleurs, c’est une comparaison. Les figures de style étaient de franches alliées dans mes dissertations. Mais pour avoir du style, il faut avoir confiance. Je n’ai jamais fait confiance à personne, à part mon chat. Ses miaulements nocturnes ne me font pas peur. « Dormir » est un mot qu’il ne connaît pas. Mon réveil va me casser les oreilles au petit matin. J’aurai sûrement faim. Manger des tartes au pommes, ça te change le destin…

Vous imaginez-vous partir en voyage en un coup de tête ? Oui, totalement. La valise est dans mon tiroir.

Liebster Award 2

Salut !

C’est avec nostalgie que je me connecte dans mon compte WordPress et redécouvre tous les articles débiles que j’avais écrits.

Oh ! Et puis…

J’ai été nominée à un Liebster Award par imagineuh ! Les règles de cet Award sont simples: de un, il faut poster 11 choses sur soi-même. De deux, il faut répondre aux 11 questions posées par la personne qui m’a nominée.

Hmm…Quelles 11 choses sur moi-même puis-je

  1. Le fromage, c’est bon.
  2. J’étudie actuellement le multimédia, une formation qui me semble très utile et variée; elle relie l’aspect de la création et de la technologie. Or:
  3. Je débute en Photoshop et en Première Pro.
  4. J’aime Fairy Tail. Mon personnage préféré de ce manga/anime est Jubia.
  5. Le shopping me stresse. Cependant, j’aime enfiler de nouveaux vêtements !
  6. J’avais beaucoup de perruches quand j’étais petite.
  7. J’ai un peu la phobie aérienne, même si j’ai souvent voyagé en avion. Je crains les turbulences.
  8. J’aimerais bien produire de la musique électronique mais je n’ai pas de synthétiseur.
  9. La première fois que j’ai joué aux Sims, toute la famille est morte.
  10. Je ne sais pas encore ce que je veux faire plus tard.
  11. Je cuisine mal, mais j’aime bien Top Chef.

 

Et maintenant, place aux 11 questions posées par imagineuh:

-Quelle est ton activité favorite?

Écouter de la musique avec des casques.

-Quelle est ta série ou ton film préféré?

Star Wars.

-Quel est le dernier livre que tu as ouvert?

« Days », de James Lovegrove.

-Pourquoi as-tu créé ce blog?

Par ennui. Non, plutôt parce qu’à l’époque, je voulais m’inscrire pour une formation multimédia et je me devais de créer un site enrichissant, professionnel, sérieux. Mais je dirais par ennui.
-De quelle ville es-tu?

De la ville des belugas, bien évidemment ! Bref, j’ai été dans plusieurs villes, donc je ne sais pas trop. Mais je dirais Paris.
-Qu’est-ce qui a changé ta vie?

Internet, littéralement.

-Qu’est-ce que tu détestes le plus?

Le harcèlement/bullying.

-La journée de la semaine qui te plaît le plus? S’il y en a qu’une sinon plusieurs?

J’ai pas vraiment de journée de la semaine qui me plaît le plus. Mais j’aime bien le mot « samedi ». Ça me dit.
-Que vas-tu faire ce week-end?

Probablement en train de faire les devoirs que j’aurais laissé pour toute la semaine (comme d’hab).

-Es-tu plutôt sucré ou salé?

Je suis plutôt caramel salé.
-Si on t’annonçait maintenant que tu gagnais au Lotto (genre le Jackpot donc une grosse somme) que ferais-tu avec cet argent? (oui vaste question. On peut rêver, imaginer ;-))

Une part je donnerais pour une association caritative, et puis le reste je pense que je m’achèterais assez de livres pour en faire une bibliothèque.

Procrastination

Je veux avoir une bonne note en mathématiques

Mais voilà mon fameux tic:

Je regarde mon ordinateur

Il me semble très flatteur

Alors je surfe tout en douceur

Avant de ressentir une certaine rancoeur

Mince ! Qu’ai-je fait de ma journée ?

Toutes mes heures ont été gaspillées

Donc, je fais un petit soupir

Avant de me mettre à rire:

Hahahaha hahahaha

Hahahaha hahahaha.

—FIN— (Poème écrit en pleine procrastination).